Le « syndrome du nid » pendant la grossesse

Table des matières

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

La ligne d’arrivée est proche, la récompense se fait attendre, nous pouvons enfin rencontrer notre bébé. Lorsque nous commençons à voir cet objectif, notre état physique et mental est déjà dans les dernières étapes, contrairement à ce que nous pouvons penser, nous n’avons sûrement pas l’air épuisé mais nous sommes euphoriques grâce au syndrome du nid.Le syndrome du nid est une humeur euphorique, qui apparaît généralement dans les 3 derniers mois de la grossesse, bien que ce ne soit pas une science exacte, beaucoup de femmes le remarquent lorsque le jour de l’accouchement approche.

En quoi consiste le « syndrome du nid » ?

Le « syndrome du nid » est une liste d’actions ou de comportements que nous mettons en pratique au cours des quelque 3 derniers mois de la grossesse. L’une de ces activités, la plus fréquente, est l’activité supplémentaire dans les tâches ménagères, c’est-à-dire que nous allons ranger le linge, nettoyer à fond et ranger la maison, mais nous ne le ferons pas comme d’habitude, mais notre impulsion nous pousse à le faire dans l’urgence.

Le syndrome du nid ne se produit pas chez toutes les femmes, car on peut aussi subir l’effet inverse, se sentir épuisée, ne plus vouloir rien faire du tout. Cette situation est plus fréquente chez les femmes au caractère plus calme et plus détendu.

Ces symptômes sont principalement causés par des changements hormonaux qui agissent sur notre comportement. L’explication est que notre tête nous dit qu’elle veut que la maison soit dans des conditions optimales pour le jour où notre bébé désiré entrera dans sa nouvelle maison.

Tout ceci a sa logique due à notre instinct maternel de vouloir le meilleur pour nos enfants et que dès le premier jour ils soient bien à la maison, nous pouvons aussi ajouter un autre facteur, quand votre bébé arrivera il y aura beaucoup de visiteurs à votre maison donc nous voulons faire une bonne impression.

Que faut-il faire ou ne pas faire ?

Rester active pendant la grossesse n’est pas nuisible, au contraire, mais il ne faut pas devenir obsédée ou faire des mouvements brusques ou se mettre en danger, dans la dernière partie de la grossesse, il faut garder son énergie pour le grand jour. N’oubliez donc pas que le bébé ne remarquera pas que vous avez nettoyé les fenêtres, évitez donc de prendre le risque de monter les escaliers pour nettoyer les fenêtres, évitez de trop vous pencher pour ne pas avoir de douleurs lombaires par la suite et pensez à garder une posture correcte.

Il est également déconseillé de manipuler des produits de nettoyage qui peuvent être nocifs pour le bébé, alors faites attention à tout ce que vous faites, votre esprit doit être plus fort que ces impulsions.

Canalisez ces besoins de nettoyer et ranger la maison, faites d’autres activités telles que : faire une promenade qui est très bonne et bénéfique pour le travail, cuisiner un plat sain et laborieux, lire un livre, préparer la chambre pour l’arrivée du bébé ou penser à ce que vous voulez emporter avec vous pour le jour tant attendu de l’hôpital. L’idée principale ici est de vous occuper avec d’autres choses qui peuvent être bénéfiques.

Le « syndrome du nid » a pour but de vous rendre obsédé par les tâches ménagères mais ne le faites pas, l’obsession entraîne des problèmes de sommeil et vous fera stresser pour des choses inutiles.

Vous devriez économiser votre énergie, n’oubliez pas que le bébé prend déjà beaucoup de notre énergie, alors ne courez pas le risque de vous sentir épuisé.

Si vous n’arrivez vraiment pas à canaliser ces impulsions, je vous suggère de faire les tâches les plus simples qui demandent moins de force et d’énergie, le reste demandez à votre partenaire ou à un membre de votre famille de vous aider, l’un des avantages d’être enceinte est que les gens sont toujours prêts à aider et il faut parfois en profiter.

Si vous avez souffert de ce syndrome pendant votre grossesse, avez-vous pu canaliser ces envies soudaines de nettoyage ? et qu’avez-vous fait pour vous distraire ?

Les articles qui peuvent vous intéresser :
La fête des pères. Mon père me gâte
La fête des pères. Mon père me gâte

La fête des pères approche, une célébration exclusivement réservée à ceux qui aiment la paternité, mais ces dernières années, elle a beaucoup

Nos derniers test de produits :
Recevoir nos conseils gratuitement:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *